fbpx Yourgene Health plc - Accueil
Slider

Conformité au code de gouvernance

À la suite de la récente consultation de la Bourse de Londres, de nouveaux Règles AIM ont été publiés en mars 2018. L'une des principales modifications concerne la règle 26 de l'AIM (telle que Avis AIM 50), qui oblige désormais les sociétés AIM à indiquer sur leur site Web quel code de gouvernance d'entreprise elles appliquent et comment elles ont appliqué ce code.

Le Conseil d'administration de Yourgene Health plc («la Société» ou «le Groupe» ou «Yourgene») s'est engagé à développer et à appliquer des normes élevées de gouvernement d'entreprise. Le Conseil d'administration a appliqué le Code QCA, révisé en avril 2018 tel qu'élaboré par la Quoted Companies Alliance.

L'Alliance des entreprises cotées est une organisation indépendante qui défend les intérêts des petites et moyennes entreprises cotées. Le Code QCA prend les éléments clés de la bonne gouvernance et les applique d'une manière qui est réalisable pour les différents besoins des entreprises en croissance.

Une version révisée du Code QCA (le «Code révisé») a été publiée en avril 2018, sur la base du principe «se conformer ou expliquer».
Le Code QCA est construit autour de dix grands principes (accompagnés d'une explication de ce que ces principes impliquent, sous «application») et d'un ensemble de divulgations. Le Code indique ce qui est considéré comme des arrangements appropriés pour les entreprises en croissance et demande aux entreprises de fournir une explication sur la façon dont elles respectent les principes par le biais des informations prescrites.

Le tableau ci-dessous présente les principes, l'application préconisée par le code QCA. Il explique ensuite comment la société se conforme à ces exigences et aux écarts par rapport au code, et fournit des liens vers les informations appropriées. Celles-ci sont basées sur les divulgations recommandées fournies dans le code QCA.

Ces informations ont été révisées pour la dernière fois le 28 septembre 2018.

Manchester la nuit

Membre de l'Alliance des entreprises cotées

Principe QCAApplication Comment l'entreprise se conformeDépart et raison

1. Établir une stratégie et un modèle d'entreprise qui favorisent la valeur à long terme pour les actionnaires

Le conseil d'administration doit être en mesure d'exprimer une vision partagée de l'objet, du modèle commercial et de la stratégie de l'entreprise. Elle doit aller au-delà de la simple description des produits et des structures de l'entreprise et définir comment l'entreprise entend apporter de la valeur aux actionnaires à moyen et à long terme. Il devrait démontrer que la croissance à long terme repose sur un ensemble clair de valeurs visant à protéger l'entreprise contre les risques inutiles et à garantir son avenir à long terme.

Yourgene développe des produits et services de diagnostic moléculaire qui auront un impact positif sur la santé humaine et offriront une valeur à long terme aux actionnaires. Le Groupe se concentre actuellement sur la fourniture de produits et services de dépistage prénatal de haute qualité pour soutenir une clientèle internationale croissante de laboratoires et de professionnels de la santé. Le Groupe propose à ses clients d'autres services de tests génétiques cliniques et de recherche dans différents domaines tels que l'oncologie, principalement à Taïwan. Plus récemment, Yourgene a établi un programme de partenariat de développement de contrats pour les clients, s'appuyant sur notre expertise dans le développement de produits de diagnostic in vitro.

Le test IONA® test est un test marqué CE-IVD pour le dépistage prénatal qui permet aux laboratoires cliniques du monde entier d'établir leur propre service de dépistage prénatal non invasif de qualité garantie. Dans d'autres régions, nous proposons le dépistage prénatal Sage ™ qui fournit une plus grande profondeur clinique des données qui sont rapportées et permet aux laboratoires et aux cliniques une plus grande flexibilité avec l'ensemble de travail d'analyse. En ayant ces deux solutions complémentaires de dépistage prénatal, nous répondons à un éventail plus large de besoins des clients et du marché. Le Groupe souhaite élargir prochainement la gamme de produits de diagnostic in vitro dans différents domaines.

Le Groupe dispose également de deux laboratoires cliniques opérant un service à haut débit à Manchester au Royaume-Uni et à Taipei à Taïwan. Les deux laboratoires de service offrent une disposition NIPT où les cliniciens clients enverront des échantillons de sang pour analyse avec l'IONA® test et dépistage prénatal Sage ™. Les nouveaux clients de laboratoire utiliseront souvent le laboratoire de service pendant la phase d'installation et de formation où ils doivent commencer leur offre NIPT dès que possible. En outre, le laboratoire de Taipei propose une gamme de tests génétiques de recherche et cliniques pour une gamme de tests de dépistage du cancer, y compris le cancer du sein, du poumon et du côlon et d'autres tests non oncologiques.

Aucun

2. Chercher à comprendre et à répondre aux besoins et attentes des actionnaires

Les administrateurs doivent développer une bonne compréhension des besoins et des attentes de tous les éléments de l'actionnariat de l'entreprise. Le conseil d'administration doit gérer les attentes des actionnaires et doit chercher à comprendre les motivations des décisions de vote des actionnaires.

La Société accorde une grande importance à la communication avec ses actionnaires.

Tous les actionnaires sont informés au moins 21 jours à l'avance de l'Assemblée générale annuelle et sont encouragés à y assister.

L'occasion leur est offerte de poser des questions lors de la réunion. Tout au long de l'année, le président du conseil, le chef de la direction et le directeur financier sont en contact régulier avec les principaux investisseurs de la société tout au long de la période et répondent aux questions des investisseurs privés par le biais d'un e-mail de contact avec les investisseurs ou via le cabinet de relations financières de la société. 

Le chef de la direction est responsable de veiller à ce que les opinions des actionnaires soient communiquées au conseil dans son ensemble. finnCap agit en tant que courtier unique de la Société, afin d'améliorer encore la qualité et la quantité des activités de relations avec les investisseurs.

Aucun

3. Tenir compte des responsabilités plus larges des parties prenantes et de la société et de leurs implications pour le succès à long terme

Le succès à long terme repose sur de bonnes relations avec une gamme de différents groupes de parties prenantes tant internes (main-d'œuvre) qu'externes (fournisseurs, clients, régulateurs et autres).

Le conseil d'administration doit identifier les parties prenantes de l'entreprise et comprendre leurs besoins, intérêts et attentes.

Lorsque des questions liées à l'impact de l'entreprise sur la société, les communautés au sein desquelles elle opère ou l'environnement ont le potentiel d'affecter la capacité de l'entreprise à offrir de la valeur aux actionnaires à moyen et à long terme, ces questions doivent être intégrées dans la stratégie de l'entreprise. et modèle économique. La rétroaction est une partie essentielle de tous les mécanismes de contrôle. Des systèmes doivent être en place pour solliciter, prendre en considération et réagir aux commentaires de tous les groupes de parties prenantes.

Nous prenons au sérieux nos responsabilités envers notre personnel, nos partenaires commerciaux, nos voisins, les communautés cliniques, de recherche et de laboratoire que nous fournissons et les populations de femmes enceintes et de patients que nous soutenons.

Nous appliquons un niveau élevé de gestion de la qualité pour nous assurer que nous respectons les réglementations appropriées dans les différents territoires dans lesquels nous opérons, et que nous enquêtons de manière approfondie sur tous les événements qui ne respectent pas nos normes élevées afin que nous puissions mettre en œuvre des actions correctives et d'amélioration.

Des politiques des employés flexibles et favorables à la famille, des pratiques rigoureuses en matière de santé, de sécurité et d'environnement sont des ajouts très importants au système de gestion de la qualité pour garantir que nous gérons nos parties prenantes et nos responsabilités sociales de manière appropriée.

Aucun

4. Intégrer une gestion efficace des risques, en tenant compte à la fois des opportunités et des menaces, dans toute l'organisation

Le conseil d'administration doit s'assurer que le cadre de gestion des risques de l'entreprise identifie et traite tous les risques pertinents afin d'exécuter et de mettre en œuvre la stratégie; les entreprises doivent tenir compte de leurs activités étendues, y compris la chaîne d'approvisionnement de l'entreprise, depuis les principaux fournisseurs jusqu'au client final. L'établissement de la stratégie comprend la détermination de l'étendue de l'exposition aux risques identifiés que l'entreprise est capable de supporter et prête à prendre (tolérance au risque et appétit pour le risque).

L'environnement dans lequel nous évoluons présente certains risques généraux ainsi que des risques particuliers qui sont spécifiques à notre propre situation. Le Conseil surveille les principaux domaines de risques juridiques, réglementaires, de marché, financiers et opérationnels pour identifier les risques pertinents, évaluer leur impact potentiel et développer des stratégies d'atténuation qui permettront au Groupe de s'épanouir.

Les principaux risques et incertitudes sont décrits en page 16 Rapport et comptes annuels.

Le comité d'audit surveille les principaux risques et est responsable de:

  • examiner le processus de rapport externe de la société, y compris les états financiers, les rapports et les annonces ainsi que les politiques et jugements comptables qui les sous-tendent, et faire des recommandations au conseil avant leur publication;

  • suivre le contrôle légal des comptes annuels; et

  • le suivi de l'indépendance des auditeurs externes et la mise en place d'une politique de leur utilisation pour les travaux non liés à l'audit.

Aucun

5. Maintenir le conseil d'administration comme une équipe bien fonctionnée et équilibrée dirigée par le président

Les membres du conseil ont une responsabilité collective et une obligation légale de promouvoir les intérêts de la société et sont collectivement responsables de la définition des modalités de gouvernance d'entreprise. La responsabilité ultime de la qualité et de l'approche de la gouvernance d'entreprise incombe au président du conseil d'administration. Le conseil d'administration (et tous les comités) devraient recevoir en temps opportun des informations de haute qualité afin de faciliter une évaluation appropriée des questions nécessitant une décision ou un aperçu. Le conseil devrait avoir un équilibre approprié entre les administrateurs exécutifs et non exécutifs et devrait avoir au moins deux administrateurs non exécutifs indépendants. L'indépendance est un jugement du conseil d'administration. Le conseil devrait être soutenu par des comités (par exemple, audit, rémunération, nomination) qui ont les compétences et les connaissances nécessaires pour s'acquitter efficacement de leurs fonctions et responsabilités. Les administrateurs doivent consacrer le temps nécessaire à l'exercice de leurs fonctions.

Le Conseil est composé comme suit: -

Adam Reynolds - Directeur non-exécutif
Dr Stephen Little - Vice-président
Dr John Brown - Administrateur indépendant senior
Nicolas Mustoe - Directeur non-exécutif
Jonathan Seaton - Directeur non-exécutif
Lyn Rees - Directeur Général
Dr Bill Chang - Directeur scientifique
Barry Hextall - Directeur financier
Hayden Jeffreys - Président directeur général

Le Président a une expérience considérable des Conseils opérant dans l'environnement AIM et s'assure que le Conseil dispose d'une composition appropriée de compétences. 

Le rôle du conseil
Les Administrateurs apportent collectivement au Conseil une vaste expérience des affaires qui est considérée comme essentielle à la gestion efficace de la Société. Le Conseil est responsable des questions stratégiques et opérationnelles majeures affectant la Société. Il examine la performance financière, la conformité réglementaire, surveille les principaux indicateurs de performance et examinera toutes les questions importantes pour la Société, y compris l'activité de l'entreprise. Certaines questions ne peuvent être décidées que par le Conseil et celles-ci figurent dans le calendrier des questions réservées au Conseil. La gestion quotidienne des activités de la Société est déléguée au Directeur Général et aux Directeurs Généraux de la Société.

La composition du Conseil et la répartition des responsabilités
Le Conseil se compose actuellement d'un président non exécutif, d'un vice-président exécutif, d'un directeur général, de quatre autres administrateurs exécutifs et d'un administrateur non exécutif. La composition du Conseil garantit qu'aucun individu ou groupe d'individus ne peut dominer le processus décisionnel. Les détails des administrateurs individuels et leurs biographies figurent sur ce site Web et dans le dernier rapport annuel et les derniers comptes de la société.

Rôles du président-directeur général
Les rôles de président du conseil et de directeur général sont distincts pour assurer une répartition claire des pouvoirs et des responsabilités au niveau le plus élevé de la société.

La Société ne respecte pas les directives QCA de plus de non-cadres que de cadres actuellement, ce qui est jugé approprié au stade actuel de développement de la Société et reste à l'étude.

6. Veiller à ce qu'entre eux, les administrateurs disposent de l'expérience, des compétences et des capacités à jour nécessaires

Le conseil d'administration doit avoir un équilibre approprié entre les compétences et l'expérience du secteur, des marchés financiers et des marchés publics, ainsi qu'un équilibre approprié des qualités et capacités personnelles. Le conseil d'administration doit comprendre et remettre en question sa propre diversité, y compris l'équilibre entre les sexes, dans le cadre de sa composition. Le conseil ne doit pas être dominé par une seule personne ou un groupe de personnes. Des liens personnels solides peuvent être importants mais peuvent également diviser un conseil d'administration. À mesure que les entreprises évoluent, la combinaison de compétences et d'expérience requise au sein du conseil d'administration changera et la composition du conseil d'administration devra évoluer pour refléter ce changement.

Les administrateurs ont accès au conseiller désigné de la société et aux avocats d'entreprise qui fournissent des informations sur la législation nécessaire de temps à autre. Les administrateurs sont soutenus si nécessaire pour s'assurer que leurs compétences restent à jour, y compris la formation et le développement professionnel continu et la participation à des réseaux de pairs via l'Institut des administrateurs, l'Alliance des entreprises cotées et des conseillers externes.

Aucun

7. Évaluer la performance du conseil d'administration sur la base d'objectifs clairs et pertinents, en recherchant une amélioration continue

Le conseil devrait évaluer régulièrement l'efficacité de sa performance en tant qu'unité, ainsi que celle de ses comités et des administrateurs individuels. L'examen des performances du conseil d'administration peut être effectué en interne ou, idéalement, en externe de temps à autre. L'examen doit identifier les besoins de développement ou de mentorat de chaque administrateur ou de l'équipe de direction générale au sens large. Il est sain que les membres du conseil soient périodiquement renouvelés. La planification de la relève est une tâche vitale pour les conseils. Aucun membre du conseil ne devrait devenir indispensable.

À ce jour, le conseil a mené un processus informel d'examen du rendement et de planification de la relève et étudie des approches plus structurées à mesure que la société grandit.

L'accent est actuellement mis sur le profil psychométrique et la gestion des performances de l'équipe de direction, qui pourraient être étendues au Conseil en temps voulu.

La société n'a pas encore procédé à une évaluation officielle de l'efficacité du conseil d'administration.

Le conseil d'administration gardera cela à l'étude et mettra en place des procédures lorsque cela sera jugé approprié.

8. Promouvoir une culture d'entreprise basée sur des valeurs et des comportements éthiques

Le conseil d'administration devrait incarner et promouvoir une culture d'entreprise fondée sur des valeurs et des comportements éthiques sains et l'utiliser comme un atout et une source d'avantage concurrentiel. La politique définie par le conseil d'administration doit être visible dans les actions et les décisions du directeur général et du reste de l'équipe de direction. Les valeurs de l'entreprise doivent guider les objectifs et la stratégie de l'entreprise. La culture doit être visible dans tous les aspects de l'entreprise, y compris le recrutement, les nominations, la formation et l'engagement. Le système de performance et de récompense doit approuver les comportements éthiques souhaités à tous les niveaux de l'entreprise. La culture d'entreprise doit être reconnaissable dans toutes les informations contenues dans le rapport annuel, le site Web et toute autre déclaration publiée par la société.

Le Conseil attache une grande importance à sa culture d'entreprise fondée sur des valeurs et à sa réputation éthique qui sont essentielles à la réputation du Groupe dans le domaine hautement réglementé dans lequel il opère.

La Société gère un système de gestion de la qualité très apprécié qui est utilisé pour surveiller les plaintes ou les écarts par rapport aux comportements attendus. Le Conseil surveille toute question de non-conformité importante qui pourrait survenir, ce qui est heureusement très rare. De plus, des considérations éthiques sont prises en compte dans les débats sur les questions du Conseil au fur et à mesure que cela est pertinent.

Les pratiques de recrutement sont fortement axées sur le recrutement de personnes ayant des valeurs similaires, et l'équipe de direction du Groupe est en train de réévaluer les valeurs, les comportements et les pratiques de communication pour s'assurer qu'ils restent adaptés aux objectifs à mesure que le Groupe poursuit son expansion.

Aucun

9. Maintenir des structures et des processus de gouvernance adaptés à l'objectif et soutenir une bonne prise de décision par le conseil d'administration

L'entreprise doit maintenir des structures et des processus de gouvernance conformes à sa culture d'entreprise et adaptés à: • sa taille et sa complexité; • capacité, appétit et tolérance au risque. Les structures de gouvernance doivent évoluer dans le temps en parallèle avec ses objectifs, sa stratégie et son modèle économique pour refléter le développement de l'entreprise.

La Société a adopté et applique un code de négociation d'actions régissant les opérations sur actions des administrateurs et des employés concernés afin d'assurer la conformité aux règles AIM.

Président: le président est responsable de la direction du conseil d'administration et veille au bon fonctionnement et à la gestion du conseil d'administration. Il est également responsable de la surveillance par le Conseil des affaires de la Société, ce qui inclut de veiller à ce que les administrateurs reçoivent des informations exactes, opportunes et claires, d'assurer la contribution effective des administrateurs non exécutifs et de mettre en place une communication efficace avec les actionnaires.

Directeur Général: le Directeur Général est responsable de la gestion courante et de la direction générale de l'entreprise. Ses autres responsabilités comprennent le progrès et le développement des objectifs de la Société, la gestion de l'exposition aux risques de la Société, la mise en œuvre des décisions du Conseil et la communication efficace avec les actionnaires et les organismes de réglementation.

Administrateurs non exécutifs et indépendance: les administrateurs non exécutifs sont tenus de consacrer suffisamment de temps à l'entreprise pour s'acquitter efficacement de leurs responsabilités. Le Conseil considère que les administrateurs non exécutifs sont suffisamment indépendants pour assurer une surveillance et un contrôle appropriés.

Réélection des administrateurs: conformément aux statuts de la Société, tous les administrateurs en fonction sont rééligibles tous les trois ans et les administrateurs nouvellement nommés sont réélus lors de la première assemblée générale annuelle après leur nomination.

Réunions du Conseil et information des Administrateurs: avant chaque réunion du Conseil, les Administrateurs reçoivent, en temps opportun, des documents et rapports détaillés sur les questions à discuter lors de la réunion. En plus des documents du conseil, les administrateurs reçoivent des informations pertinentes entre les réunions. Le Conseil a des réunions régulières programmées qui ont lieu au moins une fois par trimestre et souvent mensuellement.

Comités du Conseil et Administrateur Indépendant Senior: Le Conseil a deux comités, à savoir le Comité d'Audit, et un Comité combiné des Nominations et du Comité des Rémunérations. En outre, il a identifié un administrateur indépendant principal.

Comité d'audit: le comité d'audit est présidé par Nicholas Mustoe avec Adam Reynolds et le Dr John Brown également membres.

Comité des nominations et des rémunérations: en raison de la taille du Conseil et de la faible fréquence des nominations seniors, ces deux comités ont été fusionnés. Le comité a délégué au conseil d'administration la responsabilité d'identifier et de nommer les administrateurs exécutifs, d'élaborer la politique de rémunération de la société et de fixer la rémunération de ses administrateurs exécutifs et cadres supérieurs. Adam Reynolds préside le Comité avec Nicholas Mustoe et le Dr John Brown également membres.

Les activités du comité ont été signalées au conseil tout au long de la période.

Administrateur indépendant principal: le conseil a désigné le Dr John Brown comme administrateur indépendant principal afin de fournir un point de contact alternatif aux administrateurs et aux actionnaires pour les questions où ils ne souhaitent pas contacter directement le président du conseil.

Aucun

10. Communiquer comment la société est dirigée et fonctionne en maintenant un dialogue avec les actionnaires et les autres parties prenantes concernées

Un dialogue sain doit exister entre le conseil d'administration et toutes ses parties prenantes, y compris les actionnaires, afin de permettre à toutes les parties intéressées de prendre des décisions éclairées concernant l'entreprise. En particulier, des structures de communication et de reporting appropriées devraient exister entre le conseil d'administration et toutes les parties constitutives de son actionnariat. Cela facilitera: • la communication des opinions des actionnaires au conseil; et • la compréhension par les actionnaires des circonstances et contraintes uniques auxquelles la société est confrontée. Il devrait être clair où ces pratiques de communication sont décrites (rapport annuel ou site Web).

Le Conseil d'administration communique régulièrement avec les actionnaires pour fournir aux actionnaires des mises à jour sur les performances du Groupe via des rapports financiers semestriels et annuels, des mises à jour de négociation, des présentations aux investisseurs et un flux régulier d'informations sur les développements significatifs pour le Groupe. Les pratiques de gouvernance sont décrites en détail dans le rapport annuel et les comptes et le site Web de la société est maintenu à jour et informatif.

Aucun